• 205862_4603592971279_1572660943_nGuyane 1ère Patawa sur TNT
  • 564524_4603729134683_1818224400_nCarnafolie à Monyjoly
  • 546993_4853271093076_363249552_nATG dans les sudios de Patawa à Kourou Dom La Ké Zot
  • 546204_4779443167424_1946248686_nLes maîtres de la pagaie nous soutenons l'équipe éwé
  • 538681_4603708134158_1222200535_nPrestation à Géant Casino
  • 536209_10200687261407365_1797322755_nsoirée au Guest
  • 529870_10200668652022142_336659002_nPlateau TV TNT reboot
  • 422594_4693854587763_1089152310_npréparation clip ti moun la Guyane
  • 404973_10200132407256358_667866934_nfête de Cayenne
  • 392104_4623162020493_399141408_nlancement de TV Globo sur le sat.
  • 311291_4853198611264_2054968592_nDom La Ké Zot à Kourou
  • 296527_4623242302500_147621926_nParade 2012 de Sinnamary
  • 265009_10200474476087865_1376908017_nPrestation pour les maires des villes capitales
  • 185058_4853355815194_454050313_nFernanda(gauche) et Jennifer la miss,heureuse élue de Miss Ibiza Face
  • 154271_4901832227074_610284564_nLet's Move 973 à la fête de Cayenne
  • 76992_10200484386575621_709438935_nsoirée à la matado
  • 65559_10200688719163808_1299381597_nTNT REBOOT
  • 58566_1604118626295_2601421_nElection miss Orkut Fest
  • 58566_1604118586294_8038568_nElesction miss Orkut Fest
  • 47475_1613456419734_7202508_n
  • 41241_1604140626845_8128472_n
  • 34021_1506041414426_32190_nle village mis en place pendant un mois par Patawa pour la coupe du monde
  • 34021_1506041254422_6352123_ncoupe du monde 2010 sourire et mauvais souvenirs
  • 26701_1500507476081_4081237_nvictoire du Brésil au début du mondial et le village sourit
  • 26701_1500507356078_5752368_nCélébration après une victoire du Brésil en 2010
  • 26701_1500436074296_294511_nMatch en direct dans le village de la coupe du monde
  • 26701_1500428394104_6929462_nquelques Patawettes sont présentes pour supporter la Séléçao
  • 9280_4779432207150_319262860_nPatawa partenaire de Ewé pour les maitres de la pagaie 2012
  • 13732_1277850749802_1010944_nLes minis Jacksons au PROGT pour miss Int. lycée
  • 480582_10200228894148470_1189213253_n1er festival da saudade
  • 44643_10200228894868488_326730577_nPatawa récompense tous les artistes
  • 3501_10200228884308224_2117049008_nde la communauté brésilienne

10 années de folie avec patawa

Nous célébrons notre dixième anniversaire et nous vous offrons pour l’occasion notre site relooké avec des photos prises par des professionnels qui nous suivent lors de nos différentes sorties et aussi relater  nos différentes activités qui sont intenses toute l’année et surtout de notre carnaval 2013.

Historique

Pour la petite histoire, nous avons commencé le carnaval en 2003 avec l’orchestre les Blue Stars dans une discothèque à Kourou, le Lazer 2000 ce qui nous a valu beaucoup de critiques. Dix ans après c’est la grande mode des orchestres en discothèque, aurions-nous eu une décennie d’avance? Nous n’avons pas cette prétention, mais nous voulons sincèrement que les mentalités évoluent et que les esprits s’émancipent car la Guyane est d’une richesse culturelle énorme et nous nous demandons parfois si nous en sommes conscients.

Patawa est le fruit d’un palmier qui se consomme sous forme de boisson au même titre que le wassaï ou le comou, mais il semble moins populaire, mais pas moins salutaire pour le corps humain, il fait l’objet de thèse et d’étude, c’est aussi un bois de grande qualité. Rassurez-vous nous n’allons ne pas faire d’amalgame, mais notre message est de vous faire comprendre que si nous avons commencé avec un orchestre local notre carnaval, nous l’ouvrons aujourd’hui à tous les peuples du monde sans distinction de race de couleur et de religion.

L’avenir

Nous voulons un Patawa à l’image de la Guyane, riche, colorée et diversifiée, un Patawa Ethnicolor, un Patawa qui brille et qui rayonne.

L’effort n’est pas des moindres et demande beaucoup d’investissements humain et financier, mais nous avons la foi en notre travail et nous savons qu’il est maintenant reconnu. Certains sont encore en train de se voiler la face en étant aveuglé par une communauté à laquelle ils n’appartiennent pas, ils n’adhèrent pas mais il faut laisser le temps faire les choses. Nous verrons nos enfants grandir et nous devrons demain accepter leur choix de vie, le choix d’un copain , le choix d’une compagne, le choix d’une activité culturelle ou artistique, le choix d’un métier mais nous avons envers eux un devoir de conseil, d’éducation et d’orientation. Aujourd’hui nous pouvons affirmer que Patawa fait partie du paysage culturel de la Guyane et contribue activement à la vie associative avec ses différentes composantes culturelles et ses actions d’animation et de sensibilisation. Les photos et vidéos parlent d’elles même.

Merci à ceux qui croient en nous et qui nous soutiennent. Merci aussi à ceux qui sont fiers de leur appartenance à l’association PATAWA.

 

— Andressa et Denis Duvigneau.

Commenter